Voyages d’étude annuels à l’étranger

Voyage d'étude 2018 Tallinn-Helsinki (26-29 septembre 2018)

L’AFDU organisait en septembre une réunion préparatoire préambule au voyage, pour les 65 inscrits qui allaient partager l’expérience de ce déplacement professionnel de 4 jours à la découverte de 2 villes complémentaires qui préfigurent la métropole européenne de demain : Tallinn en Estonie, avec une petite incursion d'une après-midi dans une capitale voisine à Helsinki en Finlande.
Au programme de ce voyage d’étude, des rencontres professionnelles et visites de sites sur le thème :

"Une reconquête à l'avant-garde à Tallinn et Helsinki
Réhabilitations, opérations publiques-privées et expérimentation audacieuse à Tallinn
une approche complémentaire à Helsinki avec l'émergence de quartiers innovants"


 

HELSINKI, 600 000 habitants, Grand Helsinki 1,4 million. Bien que construite à plus de 60% après-guerre, la capitale de la Finlande avait entamé au début des années 2000 une phase de développement historique en raison de la libération de terrains de l’ancien port suite à son déplacement. 


Helsinki réinvestit ses zones portuaires

Le Grand Helsinki 2050 est toujours en cours d'aménagement, en particulier dans sa zone du Port Ouest qui concentre les plus gros investissements publics et privés. Avec un horizon 2030, son développement avance à grand pas, et ce qui n'était en 2012, pour ceux qui avaient voyagé avec l’AFDU en Finlande, qu'un paysage de grues et de gravats est devenu un quartier habitable face à la mer baltique, où se mélangent prouesses techniques, promenades vertes et vie portuaire.

La 1ère journée, après avoir retrouvé le groupe de participants arrivés la veille, a été concentrée sur la visite des péninsules mitoyennes en développement du port Ouest : les quartiers Hernesaari et Jätkäsaari.


La reconversion du Port Ouest est le plus grand projet d'aménagement actuel de la région d'Helsinki : 30 000 habitants, 20 000 emplois, 20 ha de parcs sur un total de 200 ha qui seront achevés d'ici 2030.


Après un déjeuner au Löyly (multiplexe sauna livré en 2016, construit entièrement en bois, lieu incontournable de sortie pour les Helsinkiens), la délégation a profité de la vue panoramique sur la baltique -déchaînée lorsque nous y étions- avant de rencontrer Sanna-Mari Jäntti, Responsable des projets stratégiques à la Municipalité d'Helsinki pour une introduction au contexte d’ouverture de la ville sur la mer. Puis, la délégation a traversé, en compagnie de Matti Kaijansinkko, Directeur du projet à la municipalité, Hernesaari, ancienne zone portuaire de la métropole dont l'ambition est de devenir le plus grand centre d'activités nautiques et maritimes d'Helsinki (rénovation des terminaux du port de croisière, port de plaisance , centre nautique en cours de chantier futur pôle de loisirs, nouveaux logements prévus pour accueillir 7 000 habitants supplémentaires).

La découverte du Port Ouest s’est ensuite poursuivie sur la péninsule de Jätkäsaari, au centre d'information où l’Architecte en chef du projet à la municipalité, Jari Huhtaniemi a profité des maquette et plans pour présenter l'historique du projet, le fonctionnement du Service de planification et l’avancement des travaux et leur projection pour 2030. Consacré auparavant aux activités portuaires de marchandises, Jätkäsaari se transforme en un quartier à la mixité fonctionnelle et sociale, mêlant transports maritimes, loisirs et habitat.

La délégation s’est dirigée vers le projet Wood City situé à quelques pas et les 2 premiers bâtiments livrables fin 2018 (à terme 4 000 m2 de logements, 1 hôtel de 8 000 m2, 1 immeuble de bureaux de 12 000 m2). Antti Aaltonen, Responsable Wood City, Kimmo Hämäläinen, Ingénieur et Janne Manninen, Consultante bois chez le promoteur SRV et Jaakko Länsiluoto, Chef de la planification-Ingénieur structure pour l’entreprise d’ingénierie Sweco ont présenté -sous la pluie- le projet qui se veut vitrine du savoir-faire finlandais en matière de construction bois.

Pour conclure cette journée, promenade urbaine le long du canal réaménagé, au sein des nouveaux immeubles de logement, vers la pointe Sud-ouest (18 000 habitants d'ici 2030), avant de rejoindre le Terminal Ouest 2 du port d'Helsinki achevé en 2017 (45M€) et embarquer pour la traversée en ferry de 2 heures, sur une mer agitée, vers Tallinn.


 

L’Estonie, souvent méconnue a pourtant pris en main son destin depuis sa libération du joug soviétique en 1991. En moins de 30 ans, une série de politiques de modernisation a placé les infrastructures de ce petit pays à la pointe de l'innovation ; la reconquête hors pair de son territoire est un exemple d'expérimentations aussi audacieuses que réussies.


  Réhabilitations, opérations publiques-privées
et expérimentation audacieuse à Tallinn,


TALLINN (160 km2, près de 450 000 d'habitants) : La capitale estonienne empreinte de tous les patrimoines allant du médiéval au modernisme est aujourd'hui un véritable bouillon où s'agitent projets de reconversion de friches industrielles en plateformes créatives, de recomposition du centre moderne, de requalification de l’espace public, un retour de la ville vers la mer … avec une audacieuse avant-garde de jeunes architectes


 "Le patrimoine propulsé dans la ville contemporaine "

La 2nde journée du voyage a débuté par une réunion à la Direction de l'aménagement de la ville où la délégation était accueillie par le Maire -Adjoint à l’Aménagement Andrei Novikov, le Directeur de l'Urbanisme et Architecte en chef Endrik Mänd et la Coordinatrice du Département de l'aménagement Margit Lokk pour une rencontre introductive. Parmi les sujets développés : les projets urbains avec développements récents et en cours, la planification urbaine, les particularités de la législation sur la construction, l’habitat, les infrastructures et transports suivis de nombreuses questions sur les relations avec les pays baltes, les préocupations en matière de traitement des déchets …

Les participants ont ensuite rejoint l'entrepôt de sel de l'ancien quartier industriel Rotermann devenu Musée de l'architecture, où les accueillaient la Directrice Triin Ojari et, pour un point de vue plus focalisé sur l'évolution urbanistique et architecturale de la ville, l'Historien et Curateur du musée Mait Väljas.

Le groupe a été rejoint par Andrus Kõresaar, Associé, Membre du Conseil d’Administration de l'agence Koko Architects, accompagné de Clémence Rondepierre, Responsable du Développement international et Elo Aun, Responsable des Relations internationales pour une présentation autour de la maquette du quartier Rotermann avant de s’y rendre. 
La visite de cet un ancien ensemble industriel fondé en 1849 et dont les 6 ha ont été revus par le maître d'ouvrage privé US Invest a permis d’apprécier l’architecture expérimentale de ces anciens bâtiments reconvertis, transformés en programmes mixtes de bureaux, logements et commerces, avec ces bâtisses de calcaire préservées, témoins d'un âge d'or industriel révolu-et les éléments d'avant-garde qui les ancrent dans le présent : l’atelier de charpente (2700 m2), la minoterie (9000 m2), et le silo à grain (5600 m2)…  

Après un déjeuner au cœur de la vieille ville, la délégation a arpenté le Centre historique avec l'étonnant Historien de la galerie Bestart, Jüri Kuuskemaa qui connait sur le bout des doigts cette ville médiévale qui jadis appartenait à la ligue hanséatique et dont les 113 ha délimités par l'enceinte sont classés depuis 1997 au patrimoine mondial de l'Unesco. Une occasion d’observer le réseau des rues resté en l’état, la structure des pâtés de maisons inchangée, l’excellente préservation des maisons de marchands et enfin la silhouette de son horizon rythmé par ses clochers, tours fortifiées, bastions et autres édifices aux toits en tuile.

En sortant du vieux Tallinn par la porte médiévale Suurtüki, le groupe a rejoint le nouveau bâtiment de l'Académie des Beaux-Arts pour une visite des locaux tout juste livrés (12 000 m2 pour 1 100 étudiants), en compagnie de Koit Ojaliiv, Architecte de l'Agence KU. Il a  détaillé comment cette ancienne fabrique de chaussettes classée datant de l'époque soviétique, a pu être en partie réhabilitée et précisé la nature du financement de l’opération et le rôle de la Fondation.

Cette journée d'exploration s'est achevée en beauté avec une immersion au sein du Musée maritime, qui figure parmi les projets les plus emblématiques de Tallinn, guidée par Karen Jagodin, Historienne de l'architecture et Responsable des expositions du musée.
La réhabilitation de ces anciens hangars à hydravions du 20ème siècle fut possible grâce aux fonds octroyés à Tallinn lorsqu'elle était capitale européenne de la culture en 2011. (rénovation de 8 000 m2 orchestrée par l’Agence Koko).

" La ville sur la mer et la ville créative "

La matinée du 3ème jour a démarré avec la découverte extérieure avec l'Urbaniste Kaur Sarv du Linnahall, monument emblématique, monumental et mémoriel, ancien Hôtel de ville de Tallinn abandonné depuis 1991. Il a notamment expliqué pourquoi le coût colossal que représenterait sa rénovation remet régulièrement le sujet de sa destruction sur la table et le rôle des défenseurs du patrimoine pour l'en préserver.

Puis, route vers le quartier du bord de mer, baptisé Noblessner Homeport ( dont les 38 000 m2 sont en cours de livraison) où nous attendaient Andrus Väärtnõu, Directeur des Investissements et Anne Virkus, Cheffe de projet et transformations représentant la maîtrise d'ouvrage Noblessner Arendus OÜ et l'Architecte Rebecca Kontus de l'Agence Pluss. L’historique du site, les infrastructures et la politique d’aménagement des espaces extérieurs ont été mis en exergue en propos introductifs. Il a été ensuite intéressant de parcourir cette 1ère phase en cours de la rénovation de l'ancien port industriel, futur quartier avec certains historiques réhabilités et d’autres construits, intelligents, mêlant logement, commerces et services et visiter pour conclure un des appartements témoin.

La découverte des projets du bord de mer s'est prolongée avec la visite du centre culturel Kultuurikatel, ancienne centrale thermique (11 200 m2 ) qui, avec le musée maritime, constitue la réhabilitation la plus marquante de cette dernière décennie à Tallinn. Accompagnée par Mihkel Karu, Coordinateur du projet la délégation a été impressionnée par cet équipement devenu depuis 2015 un centre culturel polyvalent mêlant production et représentation artistiques, studios d'entreprises créatives et programmation évènementielle d'envergure.

Lors d’un déjeuner-débat sur place, la parole a été donnée à :
- Yoko Alender, Architecte-urbaniste et parlementaire qui est intervenue sur les spécificités du rôle des architectes et promoteurs dans le montage des opérations, celui du secteur privé, les préoccupations environnementales et mouvements citoyens ;
- Kalle Palling, parlementaire de la commission environnementale a, quant à lui, mis l’accent sur l’E-Stonie et ses applications concrètes en terme de démarches administratives, e-santé, e-éducation; Il a aussi été question de de e-commerce, de e-robot automatique pour les livraisons et de politique climatique.

L’après-midi a commencé avec la visite de maisons en bois du quartier Kalamaja, littéralement "maison de pêcheur", en compagnie de leurs habitants, plutôt étudiants et jeunes familles.
Puis le groupe a rejoint Keiti Kljavin, Fondatrice du collectif Linnalabor à la Cité Créative Telliskivi, friche industrielle dont le rôle dans la gentrification du quartier Kalamaja a été déterminant lorsqu'elle entama en 2007 sa transformation en une véritable pépinière créative.
Après une série de réhabilitations, cette ancienne zone de fret, ateliers et entrepôts industriels a été complètement transformée pour accueillir entreprises créatives, studios d'artistes, cafés branchés et autres lieux de culture et de loisirs (11 bâtiments sur 25 000 m2). La visite s’est conclue avec la traversée d’un espace de coworking et incubateur.

Avant de se séparer pour les découvertes personnelles et flâner lors des dîner et soirée libres, la délégation s’est acheminée jusqu'aux nouvelles Halles de Balti Jaam (25 000 m2, commerces, cafés, restaurants) rénovées par l’Agence Koko en 2017 dont le marché historique a toujours profité de sa proximité avec la gare routière et ferroviaire.

" Autour de Tallinn : modernisme figé, baie en reconversion et parc impérial "

Le début de matinée du dernier jour a été marqué par une immersion en banlieue, dans le gigantesque quartier résidentiel de Lasnamäe (120 000 habitants), témoin d'un urbanisme et d'une architecture d'une autre ère réalisé par le régime soviétique dans les années 70 mais aussi le foyer d'une population majoritairement russophone (60%). La visite menée par la jeune Urbaniste, Fondatrice de l’Association Lasnaidée Maria Derlõš, habitante depuis sa naissance du quartier fut des plus instructive (vie au quartier, concertation d'habitants, initiatives).

Il était ensuite proposé pour la fin de matinée plus “détente” le choix entre 2 balades :
-l’une en bateau de 2 heures dans la baie de Tallinn, occasion de passer en revue l'ensemble des opérations du bord de mer où se concentre aujourd'hui une grande partie des aménagements découverts pendant le séjour.
-l’autre à vélo à travers le parc de Kadriorg, aménagé sur l'ordre du tsar Pierre le Grand et la visite du musée d'art moderne KUMU. 

Pour conclure le beau voyage, les 2 groupes se sont retrouvés pour déjeuner en dehors de la ville, dans une ambiance maritime, dernière halte avant le retour d'une partie du groupe sur Paris.

L'AFDU s'est entourée de l’expertise de l’Urbaniste Joris Fromet pour organiser les rencontres professionnelles, les visites et accompagner le voyage. L’Association a également travaillé avec l’Agence Architravel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< retour à la page précédente

Accès membres

Si vous avez oublié votre mot de passe ou que celui-ci ne fonctionne pas, merci de contacter l'AFDU au 01 64 62 43 02.

Rejoindre l'AFDU

Devenez membre de l’AFDU en remplissant une demande d’adhésion en ligne, cliquez ici !

L’annuaire des membres de l’afdu

Pour mieux nous connaître, téléchargez brochures et fiches